nos corps subtils
» » » Nos corps subtils

Nos corps subtils

Posté dans : Accueil, actu | 0

Notre corps physique, une énergie brute

Dans ce nouvel article de notre rubrique actualités, vous allez pouvoir découvrir nos 3 corps subtils ainsi que le détail de chacun d’entre eux, le corps physique, le corps astral et le corps causal. Leur particularité, leur fonction et quelques données plus scientifiques. Nous ne parlons pas de l’Aura qui fera l’objet d’un autre article, car il demande bien plus d’investigation avant d’en livrer sa substance.

Le corps brut et énergétique:

Le corps brut est le corps physique qui est fait à partir des 5 éléments fondamentaux, à savoir : l’espace, l’air, le feu, l’eau et la terre et qui est soumis à cinq changements durant son existence (naissance, subsistance, maturité, déclin et mort).
Il s’agit du corps physique dense que nous connaissons tous, avec ses contraintes, ses douleurs et ses exigences. Cette matière dense, est aussi appelée « enveloppe corporelle ou bien encore véhicule » dans lequel notre âme choisit de s’incarner.

Quid des éléments à la mort du corps physique ?

La manifestation physique réside dans l’état brut qui bien sûr a besoin de nourriture, d’eau et d’air pour survivre. À la mort du corps physique, ces cinq éléments constitutifs sont dissous. Ce n’est pas vrai pour les couches supérieures de nos corps énergétiques. Elles existent à une fréquence supérieure leur permettant d’exister même sans cette enveloppe charnelle et ce, sans les liens de physicalité.

La dimension Spirituelle

Le corps subtil ou corps astral :

Le corps astral ou subtil se trouve là où l’esprit et l’intelligence existent. Le corps mental ou spirituel est le siège de nos sentiments, de nos émotions et de nos désirs. Il porte en lui des impressions innombrables de cette vie et les expériences précédentes. Il se compose de trois parties, l’esprit conscient, subconscient et inconscient.

L’esprit Conscient :

Même si l’on ne peut considérer notre conscience comme étant une matière et que rien ne puisse à ce jour le prouver, les états de conscience ne peuvent être rattachés à la physique. En revanche, ils peuvent être acceptés comme des faits de nature, c’est à dire qu’en tant qu’Être Humain, nous pouvons avoir cette capacité à penser, organiser, structurer et prévoir par le seul fait que notre esprit à ce moment là, est présent et donc « conscient » . La conscience provient de l’organisation fonctionnelle de notre structure neurale (système nerveux).

Le Subconscient :

Le subconscient est un état psychique, dont on n’a pas conscience mais qui influe sur le comportement. C’est en fait un processus psychique qui n’est pas accessible au sujet conscient et qui provient le plus souvent de « l’automatisme ». Dans le Bouddhisme, le subconscient est décrit comme un courant mental qui n’est pas conscient, mais qui dépend de la conscience !

L’inconscient :

Généralement, nous avons tendance à penser que l’inconscient est comme une entité, responsable de beaucoup de choses dans notre vie. Il serait la cause par exemple de bien des déboires dans nos vies affectives ou professionnelles ou bien encore dans notre état de santé. Et nous lui affectons tous ces mauvais rôles en se disant tout simplement, que si nous ratons plusieurs fois de suite un rendez vous amoureux, c’est que notre inconscient veut nous dire quelque chose à ce sujet.
Selon « FREUD » il s’agit d’une autre scène, dissimulée au regard et où se joue notre existence, pas moins !! Il est aussi le lieu caché de nos pulsions, souvenirs, et désirs qui nous font honte ou qui nous angoissent. La notion d’inconscient dans notre société est très critiquée, car cette dernière fait la part belle au quantifiable et au rationnel ! Spinoza déplorait que les causes véritables de nos actions nous soient presque toujours cachées. Il voulait simplement dire que nous faisions très souvent des choses sans nous en rendre compte, comme une action mécanique programmée !

Le siège de l’esprit et de l’intelligence :

Les canaux énergétiques existent dans ce milieu subtil à travers un rapprochement délicat dans le milieu physique. C’est le « corps vital » le prototype et la réflexion du corps physique. Il naît avant que le physique n’ait pu prendre sa forme définitive, car ce dernier est créé et formé sur et autour de lui.
Dans le corps astral interne, il y a des équivalents aux organes extérieurs. On les appelle « les sens astraux ». Un yogi entend à travers des oreilles astrales et voit à travers des yeux astraux. Ainsi, il peut entendre des sons de contrées lointaines, il peut voir des objets dans des endroits éloignés, il peut également sentir des odeurs de pays inconnus pour lui. On appelle ceci la claire-audience (le pouvoir d’entendre des sons qui existent au – delà de la portée de la capacité ou de l’expérience ordinaire). Après la mort d’un être, l’âme ne peut pas quitter le corps brut sans un véhicule de transition. Ce véhicule est le corps subtil où siègent notre esprit et notre intelligence.

Le corps causal

Ce corps est un support qui relie la conscience dans l’individu à la conscience universelle. Toutes les expériences sont stockées dans le « corps causal », car ce corps transporte les informations et les connaissances acquises par l’expérience de tout. Une sorte de bibliothèque inconnue de notre conscient, mais qui peut être contactée dans certains cas lors de méditation très poussées ou bien d’état de conscience modifié. 
Une fois que l’âme est complètement détachée de son corps causal, elle peut choisir de se fondre dans la Source de la Conscience.
 L’âme ne revient jamais dans le monde à moins qu’elle ne désire consciemment revenir.
C’est comme un double de nous même à qui nous pourrions demander les informations dont nous aurions besoin. Dans cet état, vous avez toutes les connaissances et la compréhension car il s’agit simplement d’une extension de votre conscience.

Retour aux actualités

Laisser un commentaire